Pertes alimentaires au cœur d’activités de Food Heroes au SIVAL 2018

Avec 630 exposants présents et 22 800 visiteurs professionnels chaque année réunis à Angers, le SIVAL est le seul salon en France à proposer une offre complète et performante en matériels et services pour toutes les productions végétales.

Dans le cadre du SIVAL 2018, ainsi que du projet Food Heroes, les partenaires français du projet : AC3A, Chambre Régionale d’Agriculture des Pays de la Loire, Laval Mayenne Technopole, ainsi que Technopole Quimper-Cornouaille, se sont réunis en janvier 2018 autour de trois temps forts :

  1. Forum : Invendus / invendables quelles solutions ligériennes pour les fruits et légumes ?
  2. Echanges et débat : Valorisation des pertes alimentaires à travers quatre axes : le design, le numérique, une filière de valorisation et haute valeur ajoutée des co-produits
  3. Séance de créativité à huit clos : Comment pourrions-nous utiliser les légumes issus des surplus de production et les légumes hors calibre pour diminuer les pertes alimentaires ?

1. Invendus / invendables quelles solutions ligériennes pour les fruits et légumes ?

La présentation effectuée lors du SIVAL 2018 est disponible ici.

Les Pays de la Loire est une région de maraîchage, 237 000 T de pommes sont récoltées par an, 800 000 T pour les tomates. Respectivement, l’ADEME estime pour les pommes les pertes à la récolte de 4%, les écarts de tri 10%. Pour les tomates, les pertes dues au calibre et au stock correspondent à 4%, 1% pour le refus distributeur.

D’une exploitation à une autre les pratiques sont différentes, la quantification et la périodicité des pertes alimentaires restent un challenge pour favoriser la valorisation des produits à valeur ajouté plutôt que le compostage, broyage aux champs, méthanisation ou aliments pour animaux.

Les bonnes pratiques dans la région :

– Solaal est une association nationale reconnue d’intérêt général, qui facilite le lien entre les donateurs des filières agricole et alimentaire et les associations d’aide alimentaire. Une antenne en Pays de la Loire existe.

– Le Jardin de Cocagne Angevin est une des partenaires de Solaal. Afin de réduire les pertes alimentaires, cette organisation favorise le glanage (remplacer les producteurs au ramassage aux champs), la récupération au niveau des MIN (marchés d’intérêts nationaux), et, par conséquent, la distribution des filets solidaires et la mise en place des colis alimentaires.

– ValOrise, spécialisé en transformation des fruits et des légumes, étant une voie de valorisation. ValOrise souhaite implanter un projet territorial de transformation avec valeur ajoutée en rémunérant les invendus et les « hors calibre ». Selon Peggy Peralta, la fondatrice, les pertes alimentaires en agriculture qu’elle a constaté dans le Saumurois, correspondent aux estimations de l’ADEME. Il y a donc d’importants gisements de biomasse à mieux valoriser en Pays de la Loire. ValOrise souhaite valoriser 50T /an soit 50 000 bocaux.

 

2. Valorisation des pertes alimentaires : échanges et débat

La présentation effectuée lors du SIVAL 2018 est disponible ici.

Lors de cette conférence, quatre thèmes majeurs ont été évoqués :

Le design

Benoît Millet, directeur du Design Lab Nouvelles pratiques alimentaires école de design Nantes Atlantique.

Les techniques de Design viennent apporter des solutions pour trouver des solutions nouvelles. Par exemple, les fruits « moches » décorés par un sur emballage donne une attractivité inattendue. Il faut seulement renouveler les motifs du suremballage.

Une filière de valorisation

Stéphanie Bourne, Delphine Nanni & Marilyne Sanquer, l’atelier de l’épicerie.

L’atelier de l’épicerie propose une gamme de produits transformés à partir de surplus ou de produits hors calibre. Les produits de cette gamme sont le résultat de la coopération entre les acteurs de la filière biologique pour le développement de recettes, le suivi sanitaire de leur conservation et de la commercialisation. Le principe est de produire des conserves par une recherche dynamique locale, collaborative et intelligente (à partir des excédents de production) ; en proposant, à l’intégralité d’une filière locale, l’expérimentation sur le terrain de l’usage de nouvelles matières premières et de nouveaux modes de consommation.

Le numérique 

– Guy, mon petit producteur, Too Good To Go

L’application Too Good To Go est un outil numérique qui permet à des commerçants dont agriculteurs de vendre leurs invendus à prix attractif. La popularité et simplicité d’utilisation de l’appli a permis sur un an à Guy, maraîcher de Loire Atlantique d’éviter de pertes presque 5T en 2017.

– Franck Marchand, PHENIX

Les activités de PHENIX correspondent à l’équivalent de 100 000 repas sauvés tous les jours. Le PHENIX Lab est une association qui accompagne le développement de projet sur le gaspillage alimentaire. En Bretagne, cela se traduit par exemple par une entreprise, NoFilter, qui va se lancer dans la confection des jus bio à base d’invendus.

Haute valeur ajoutée des co-produits

Marcs de pommes, marcs de raisin, drêches de bières… sont souvent considérés comme des sous-produits. Driss Elothmani, enseignant-chercheur ESA, explique comment ces derniers peuvent devenir des supers produits. La clé de réussite correspond à :

– analyse du gisement,

– des acteurs du territoire,

– étude pour trouver un procédé optimal et différents débouchés (valorisation humaine, alimentation animale, cosmétiques, produits en matière biodégradable).

3. Séance de créativité sur les pertes alimentaires

Les partenaires français de Food Heroes, en collaboration avec la coopérative Océane, ont mis en place une session de créativité au service des surplus et hors calibre de la coopérative Océane.

Ici vous trouverez le cahier d’idées de la séance de créativité rédigée par Charlotte Duval du Laval Mayenne Technopole.

Les thématiques ayant suscitées le plus d’intérêt lors de cette séance :

– Etre hors calibre c’est être libre ! Organiser une campagne de communication
– Les chefs sous la serre Avoir la complicité de chefs renommés dans la communication
– Patatouille Faire faire un film d’animation type « Ratatouille »
– Tous ensemble Contraindre les industriels et les GMS à en prendre
– Moi maraicher, … Valoriser l’image des producteurs
– Legum’Innov Innover dans la transformation
– Végétéo La météo des légumes Système d’alerte sur les productions à venir – Informer en cas de pic de production.

Suivez le projet Food Heroes via site webInstagram et Twitter. Pour plus d’informations

  • Actualités en lien

Food Heroes – votez pour votre préféré

Food Heroes – votez pour votre préféré Comment préservez-vous les légumes et les fruits dans les premières parties de la chaîne d’approvisionnement ? Petites entreprises et agriculteurs ont envoyé leurs…

Solutions contre le gaspillage

Solutions contre le gaspillage AC3A est partenaire dans un nouveau projet “Food Heroes.” Ce projet, financé dans le cadre d’Interreg Europe du Nord-Ouest, a pour objectif de mettre l’accent sur…